JeuxMaster System

Présentation et histoire de la Master System

Les premiers pas de Sega dans nos salons

Master System

Comme tout le monde le sait, Sega fut le plus grand rival de Nintendo, et donc pour vouloir faire concurrence à ce géant, bah il faut une console, sinon ça ne marche pas ! Et pour cela, ils vont en créer une pour faire face à la terrible Famicom, alias NES chez nous, la première Nintendo : Il s’agit de la Master System.

La Master System sera la première console de Sega que les petits occidentaux comme nous vont pouvoir tester et y jouer pour la première fois, mais savais-tu derrière ton petit écran, que la Master System n’est pas réellement la première console de Sega ? Et que Sega n’a pas commencé à être connu dans le monde comme fabricant de consoles mais plutôt pour un autre job ?

Sega logo

Sega, le patron de l’arcade

Jusque dans les années 80, Sega était surtout connu comme un grand éditeur de jeux d’arcade. Ils commencèrent à proposer des titres et bornes d’arcades en 1966 avec le jeu Periscope, un jeu de tir où il faut abattre les bateaux ennemis. Ce concept sera ensuite repris par plusieurs éditeurs de jeux vidéo, dont Midway qui l’utilisera pour son jeu Sea Wolf (1976).

Periscope

Sea Wolf

Leur savoir-faire étant reconnu et apprécié par la majorité des acteurs dans le marché des jeux vidéo, ils iront même jusqu’à produire des titres pour des marques telles qu’Atari ou encore Coleco qui les utiliseront pour leur petite console de salon : l’Atari 2600 et la ColecoVision.

Atari 2600
Atari 2600
Colecovision
Colecovision

Sega produira alors des titres qui, sans le savoir, deviendront plus tard des grands classiques. On peut alors retrouver sur l’Atari 2600 l’excellent Frogger (1981), un jeu qui revient à la mode sur nos smartphones et retrouver la même sensation de jeu de Zaxxon (1982) en salle d’arcade comme sur ColecoVision.

Frogger
Frogger
Zaxxon
Zaxxon

1983, l’année de lancement de la première console de Sega

C’est bien de se spécialiser dans les jeux d’arcade et de partager son savoir-faire avec tous ses copains, mais il y a un moment il faut se lancer et ne pas avoir peur à son tour. Et c’est ce que Sega va faire le 15 juillet 1983 en proposant sa toute première console : la SG – 1000 !

SONY DSC

Malheureusement, les titres proposés à sa sortie seront assez vieux, ce seront dans la plupart des cas des jeux existant sur borne d’arcade depuis au moins 3 ans comme Borderline ou N-Sub.

Borderline
Borderline
N-Sub
N-Sub

Et pour ne rien arranger, cette console sortira en même temps que la Famicom de Nintendo. Face à cette concurrence, Sega aura du mal à s’imposer et essuiera un premier échec commercial face à Nintendo et d’excellents titres comme Donkey Kong. Un échec qui nous empêchera de connaître cette console en France, qui sera distribuée dans très peu de pays dans le monde (Espagne, Australie…).

Famicom

DK

1985 : L’espoir revient !

En 1985, Sega décide d’accélérer un peu les choses et de refaire une SG-1000 en version améliorée. C’est alors que sera créée la Sega Mark III ! Une console rétro compatible avec la SG-1000, afin de pas perdre les joueurs fidèles qui ont réussi à tenir tout ce temps avec la première console de Sega. Ce nouveau joujou de Sega sera plus puissant que sa grande sœur en proposant de meilleurs graphismes, un pad différent avec une croix multidirectionnelle et 2 petits boutons pour ressembler un peu plus à la manette de la NES.Sega Mark III

La SG-1000 II, l’enfant caché de Sega

Bon, il y a une partie de l’histoire que je ne t’ai pas raconté…

Avant la Sega Mark III, il y avait déjà eu un petit essai de la part de Sega, une console qui devait être une version améliorée de la SG-1000. Malheureusement, elle ne fera que conforter la place de Nintendo et ses jeux sur le marché des jeux vidéo, la comparaison entre les 2 finira même par envoyer aux oubliettes la SG-1000 II.

SG 1000-II

Pas de Sega Mark III pour l’Europe !

Après l’échec de la SG-1000, Sega n’a pas tout de suite commencé à proposer leur toute nouvelle console en Occident. Et comme ils ne voulaient pas se taper la honte une deuxième fois, ils ont attendu de voir si ça marchait au Japon. Et contents de leur résultat ils ne vont pas nous proposer alors en 1987 la Sega Mark III, mais une version améliorée de celle-ci et beaucoup plus belle, la Master System !

Master System

Cette console proposera alors un catalogue de jeux assez riche et surtout beaux et fluides dans la jouabilité. Cette nouvelle sensation de gaming et ces nouveaux titres de Sega vont alors pour la première fois apporter une vraie concurrence face à Nintendo avec des classiques qui marqueront la console comme Alex Kidd in Miracle World ou encore Wonder Boy !

Alex Kidd in Miracle World
Alex Kidd in Miracle World
Wonderboy
Wonderboy

La Master System II, une manière de nous dire au revoir 

Alors que la Mega Drive était déjà chez nous depuis 1990, la Master System revient en 1991 dans une nouvelle tenue et en intégrant des jeux avec elle (Alex Kidd in Miracle World, Sonic The Hedgehog…). Cette console sera vendue à un prix attractif (490 francs, soit à peu près 70 euros), afin de venir déranger Nintendo et sa SNES (Super Nintendo) qui sortira en France en 1992. Une manière de les déranger avant la sortie de leur nouvelle console et préparer le terrain à la Mega Drive de Sega pour la deuxième grande guerre des années 90 : Mega Drive VS Super Nintendo !

Pack 2

Mega Drive VS Super Nintendo

Et toi, tu as eu la Master System ?

Quels étaient tes jeux préférés ?

 N’hésites pas à nous le dire dans les commentaires !

Retrokidz

https://www.facebook.com/RetroKidzFR/

https://twitter.com/RetroKidzFR

https://www.instagram.com/retrokidzfr/

 

Ecrire un commentaire