Poison, mais c’est un…

final-fight-poison-retrogaming

Poison est certainement le personnage le plus ambigu de l’histoire vidéoludique. Ennemi(e) à combattre dans le jeu Final Fight édité par Capcom, Poison a été créée par Akira Yasuda. Son prénom vient du groupe heavy metal éponyme des années 80 dont le chanteur portait le même genre de casquette. Elle sera jouable dans la sélection des personnages dans le jeu Final Fight Revenge (Arcade / Saturn) où on apprendra qu’elle est secrètement amoureuse de Cody. Mise à part la série des Final Fight, Poison apparait aussi dans plusieurs jeux de la firme mais toujours en personnage non jouable comme aux côtés de Hugo dans Street Fighter III. On remarquera aussi qu’elle apparait souvent cachée dans les décors comme dans Ultimate Marvel Versus Capcom 3 (dans le stage d’Haggar). Dans le cross-over Street Fighter X Tekken et dans Ultra Street Fighter IV, Poison est cette fois-ci un personnage jouable pour notre plus grand plaisir. Mais Il ne faut pas se fier à l’apparence de cette femme au corps de rêve.

Quand le jeu Final Fight débarque dans les salles d’arcade américaine, c’est le drame. Bien qu’à la base Poison (et Roxy, son clone version rousse) soit un personnage féminin, les USA ont été choqués sur le fait que le joueur frappait une femme et donc le personnage fut considéré comme un transexuel pour la version arcade. Pour la version Super NES, ce sont carrément les sprites qui sont modifiés pour donner un personnage masculin.

Dans la version Mega-CD US et Europénne, le sprite est conservé mais ses vêtements sont rallongés.

De plus, l’introduction du jeu sera modifiée pour rhabillé un peu plus un autre personnage féminin du jeu Final Fight : Jessicca Haggar.

Développeur de Final Fight, Akira Nishitani a déclaré qu’il croyait que Poison pourrait être de sexe masculin, mais a ajouté que c’était au joueur de décider. Producteur de Street Fighter IV, Yoshinori Ono, lui, a déclaré: «Mettons les choses au clair : aux USA, Poison est officiellement un transsexuel. Mais au Japon, elle cache simplement son “affaire” pour sembler féminine”. Capcom, lui, reste flou afin de concilier tout le monde.

Cependant, d’après le site streetfighter-fr.com, Poison a sa biographie dans la compilation Capcom Classics Collection (Volume 1 sur PS2 / Reload sur PS Vita) où il est cité : ” Poison a grandi dans un orphelinat de Los Angeles. Bien que Poison soit un homme, il a choisi de porter des vêtements féminins. Il, euh, elle estime d’ailleurs que le combat est le meilleur moyen de garder la forme et entretenir sa physionomie. ” mais ” Roxy a grandi dans le même orphelinat de L.A. que Poison. Elle a toujours eu du respect pour Poison bien qu’elle n’ait jamais réellement exploré le travestisme. ” Capcom nous confirme ainsi que Poison est un homme mais que Roxy est une femme.

Il y en a donc pour tous les goûts.

Gotengo
Fan de jeux vidéo, de retrogaming, de comics, de mangas et des années 80-90.

Cet article vous a plu ? Partagez le :

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.